• Les Bruyères

     

    Les Bruyères

    Daté de décembre 1691, cet acte passé à la Cour de justice de Montpellier, est le plus ancien retrouvé à ce jour dans les archives.

    « Les habitants de Limonne possèdent un pays de bruyère et vernes le long du ruisseau de Limonne », situé sur les communes de Maclas et de St Jacques d'Atticieux.

    Les surfaces sont indiquées en sesterées, une sesterée = 2500 m2.

     

    Ces terres ont une valeur de 6 sols et 9 deniers.

    La propriété est délimitée par la description des parcelles voisines. Parmi celles-ci, une terre des hoirs (héritiers en ligne directe) de Jean Paret. Ce Jean Paret serait-il un ancêtre de Floris ?

     

    Une nouvelle fois, Généanet va être d'un grand secours. Voici 2 branches obtenues à partir de l'arbre Roilet. Lien Roilet.

    Les Bruyères

     

    Les Bruyères

    Si Jean Paret de l'acte est celui du 2ème  schéma, Floris n' est pas son "hoir". Mais, imaginons que Jean Paret et Pierre Paret aient un ascendant commun, prénommé Jean... Floris devient possible héritier... Mais laissons là ces spéculations, pour relever deux coincidences dans ces branches :

    - le nom de Limonne de l'épouse de Jean Paret 

    - les deux André Paret, nés tous les deux en 1674 à Maclas, à quelques jours d'intervalle.

     

     

    Revenons à l'acte,  un terrier,  il  est signé Nicolas, greffier consulaire.  Un petit paragraphe a été rajouté 

    Les Bruyères 

    « inscrit par Monseigneur sur les comptes et aides de Montpelier, homologué le 12ème d'avril 1658 . Signé Pujol. ». La date est antérieure à la date de l'acte, il s'agit probablement du rappel d'un terrier déjà enregistré à Montpellier à la cour des comptes, aides et finances.

     

    D' après les habitants de Limonne cette terre, qui leur a été donnée par une comtesse, leur appartient toujours , mais elle se fait grignoter au fil des ans par les agriculteurs. Ils envisagent de se regrouper en association pour défendre et valoriser leur « bruyère ». Les parcelles de terre n'appartiennent pas à une personne physique, mais sont liées à une maison, « dont la cheminée fume ».

      

     

    Les Bruyères

      

     

    En 1841, 13 familles, 62 habitants étaient recensés à Limonne ; au recensement de 1911 le hameau ne comptait plus que 7 familles et 39 habitants . Maintenant, reste t' il  des descendants des familles dont nous suivons les péripéties ?

     

    Les Bruyères

    Limonne, vu du ciel.

     

    Les Bruyères

    Limonne, un jour d'hiver 2018.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :