• Mystère de la teigne

    Ce billet, du 30 juillet 1778, rédigé d'une écriture élégante, demeure une énigme. Que fait-il au milieu des papiers Paret ?

    Mystère de la teigne

     

    Je ne vais pas vous parler de l' Hôtel Dieu,  mon frère a  rédigé un article très intéressant à ce sujet, à propos de Jeanne Marie, une ascendante directe, fille illégitime et abandonnée :

    http://bonneton.eklablog.com/l-ascension-de-jeanne-marie-silvestre-a61585091

     

    Parité oblige, je compléterais cet article en vous donnant le nom de code des garçons abandonnés à l' Hôtel Dieu :

    « Petit garçon» signifie abandonné et illégitime, « Garçon de la Chana(l) » signifie orphelin et, enfin, « petit passant » concerne les abandonnés légitimes, c'est-à-dire nés dans le mariage.

     

    Mais ceci ne nous éclaire pas sur la présence de ce billet au milieu des quittances, procès, testaments, et autres contrats de mariage.

    A ma connaissance, les Paret ne sont pas parents avec des Celard ou des Rivoire. Le seul lien est un Jean Baptiste Celard, témoin d'un acte passé en 1793.

     

    Mais peut être un lecteur perspicace trouvera le « chainon manquant ».

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :