• XXème siècle

     

    Les siècles se suivent et se ressemblent pour Etienne et Fanny, qui continuent d'emprunter et d' hypothéquer.

     

    27 janvier1900

    Liens vers une obligation:

    Cotte1 , Cotte2 , Cotte3 , Cotte4

    Nouvelle obligation, avec hypothèque. Seule nouveauté, le notaire est Jean-Paul Escoffier, de Félines. Le prêteur, Jean Pierre Cotte est cultivateur à Charnas, un village proche de Maclas et de Félines. Il confirme un prêt de 1000 Francs fait « antérieurement et hors la vue du notaire » .

    Louis s'aquitera de ce qu'il reste à devoir le 4 septembre 1903.

    Petite parenthèse pour les inscriptions des hypothèques : elles se font à St Etienne pour la majorité des biens situés dans la Loire, et à Tournon, pour les terres de St Jacques d'Atticieux, dans l' Ardèche.

     

    5 mai 1901 : dernier acte signé par Etienne et Fanny,

    XXème siècle

    XXème siècle

    XXème siècle

    XXème siècle

    XXème siècle

    XXème siècle

    XXème siècle

    XXème siècle

     

    C'est à nouveau devant Feuillet, notaire à Maclas, qu' une nouvelle obligation est signée : 2000F pour Londiche, sabotier à Maclas.

    La description des biens hypothéqués est particulièrement intéressante : de grands travaux de modernisation sont en cours au moulin. En effet, sont hypothéqués : « un domaine d'expoitation agricole et un moulin à blé, un pressoir à huile avec tous leurs moteurs, matériels et accessoires...et avec leurs immeubles, constructions, agrandissements à venir. »

    Une nouveauté : les biens doivent être assurés.

    Le prêt doit être remboursé dans 6 ans.

    Mais ces 2000F ne seront pas utilisés pour le moulin, mais pour rembourser Marie Jeanne Roué, couturière à St Julien Molin Molette. Les Paret ont déjà eu recours à une demoiselle Roué, couturière à St Julien Molin Molette, prénommée Marie Claudine. Est ce la même personne ? Sa sœur ?

    Et, sans trop rentrer dans les détails, Marie Jeanne avait « récupéré » cette créance de Jean François Guigal, de Bessey, le 22 septembre 1895. Guigal et Paret avaient signé le 2 mars 1890.

    Cet emprunt est finalement remboursé à Londiche par Louis le 2 juin 1907, soit 6 ans après la signature, comme prévu.

     

    23 novembre 1901 :

    XXème siècle

    XXème siècle

    XXème siècle

    XXème siècle

    C'est un renouvellement de l'hypothèque en faveur de Chataigner du 7 décembre 1891. Le notaire est Feuillet.

     

     

    On remarquera que la plupart des créanciers ne se formalisent pas trop du retard dans les remboursements. S'il faut vraiment tenir le délai, un nouveau créancier prend le relai. Les prêteurs sont souvent des voisins, et le système a l'air de bien fonctionner. C' est peut être un peu lourd à suivre pour le couple Paret, déjà bien occupé par leur travail d'agriculteur, de meunier, et par les travaux de rénovation.

    Etienne et Fanny ont emprunté en tout environ 16700 Francs. Quelle est l' équivalent Euros de cette somme ? Rivory demandait un salaire de 3,5 Francs par jour, donc 4471 jours de travail sont nécessaires pour réunir la somme. Prenons comme hypothèse que le salaire mensuel net d'un ouvrier qualifié est de 2000€. Le salaire journalier est de 66€. En multipliant cette somme par 4471, on obtient 295000€. C'est beaucoup ! La conversion INSEE de 16700 Francs 1901 en Euros 2017 donne un résultat de 64400€. C'est peu !

     

     

    Etienne a investi jusqu'à la fin de sa vie, puisqu'il meurt 2 ans seulement après la signature du dernier acte, le 11 avril 1903, à l'âge de 77 ans. Il a trois enfants : Etienne, 33 ans (le 1er nom de baptême, Antoine, est définitivement abandonné), Marie, et Louis, 30 ans .  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :